investissement immobilier loi pinel

Comment optimiser son investissement immobilier en loi Pinel ?

De nombreux investisseurs français ont misé sur l’immobilier locatif neuf pour développer leur patrimoine en 2016. La loi Pinel, fort de son succès a de fait été reconduite jusqu’au 31 décembre 2017. L’investissement immobilier en loi Pinel a formidablement boosté le marché et par ricochets également stimulé celui de la construction.

Dans un contexte de taux d’intérêts bas et grâce à l’offre étoffée, l’accession à la propriété n’est plus un privilège et est désormais accessible à tous les contribuables particuliers. Ceux-ci peuvent profiter d’avantages fiscaux (réduction d’impôt allant jusqu’à 63 000 euros) et de revenus complémentaires puisque le principe de l’investissement immobilier en loi Pinel est la mise en location du bien dans les 12 mois suivant sa livraison. Pour rentabiliser votre investissement immobilier, il faut prêter attention à certains points essentiels. En voici 3 :

La Garantie du capital

Par nature, tout investissement locatif est soumis à la variation des prix, le capital d’un investissement immobilier en loi Pinel n’est donc pas garanti. Pour protéger votre investissement à moyen et long terme, vous devez soigneusement sélectionner le bien selon de nombreux paramètres (son emplacement géographique, sa typologie, le marché locatif dans lequel il s’intègre, l’accès aux réseaux de transports et aux commerces et commodités essentielles…).

Gestion de la Location et de la vacance locative

L’investissement en loi Pinel est un investissement locatif. Pour que votre acquisition soit éligible au dispositif, votre bien doit être mis en location pendant 6, 9 ou 12 ans. Vous pouvez même louer votre logement à un ascendant ou descendant (hors foyer fiscal) sans pour autant perdre votre avantage fiscal. En cas de vacance locative, vous avez jusqu’à un an pour conclure un nouveau bail locatif. Vous pouvez visiter le site microbank pour en savoir plus à ce sujet.

Rendement locatif et imposition des loyers

Le rendement locatif peut être limité selon la qualité des critères mentionnés dans le premier point. Il devient toutefois intéressant pour les petites surfaces bien placées. Avant d’investir, n’hésitez pas calculer le rendement locatif de votre futur appartement en loi Pinel. Sachez que les loyers sont plafonnés et imposés selon le régime des revenus fonciers. Vous pouvez opter pour le régime micro-foncier si ces derniers n’excèdent pas 15 000 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *